Les musiques Cajun et Zydeco


Les musiques cajun et zydeco ont des racines communes évidentes notamment en ce qui concerne l'instrument de base qui est l'accordéon. La section rythmique utilise des instruments pas ou peu utilisés dans d'autres styles musicaux comme le triangle et la planche à laver (rubboard, washboard). Ces musiques sont rurales et typiquement Louisianaises. Ce sont des musiques pour danser et faire la fête (soirées "fais dodo"). Et en Louisiane, les occasions de faire la fête ne manquent pas, on y organise des festivals pour tout et n'importe quoi, en fait des prétextes pour se réunir et faire la fête, manger les spécialités locales et jouer de la musique. Là bas, les orchestres sont généralement familiaux réunissant souvent plusieurs générations.

Le Cajun est la musique des blancs descendants d'acadiens. Les textes sont donc généralement en cajun, ce patois de français riche en expressions locales. La musique cajun où le violon est incontournable à côté de l'accordéon a été influencée par la country music. L'un des meilleurs endroits pour écouter la musique cajun est sans doute "Mulate's", qui est présent à Breaux Bridge (près de Lafayette), à La Nouvelle Orléans et à Baton Rouge.


C.J. Chenier Le Zydeco est la musique des noirs, plus proche du blues que la musique cajun, la guitare y est un instrument de base. Le mot "zydeco" vient probablement du terme "zarico", sans doute à cause de la célèbre chanson "les haricots sont pas salés". Ce terme "zarico" désignait les noirs si pauvres qu'ils n'avaient pas les moyens d'acheter de la viande et se nourrissaient essentiellement de haricots.
Le maître incontesté du zydeco fut Clifton Chénier surnommé "king of zydeco". Parmi les guitaristes qui l'ont accompagné, il y a notamment Phillip Walker et plus récemment Sherman Robertson. Malheureusement, la jeune génération est en train de faire évoluer cette musique en y intégrant des sonorité rap, reggae, funk et autre tout en l'éloignant du blues.
Parmi les artistes les plus représentatifs, on peut citer Rockin' Dopsie, "Boozoo" Chavis, Fernest Arcenaux, Buckwheat, Beau Jocque, Nathan Williams, Lynn August, Rosie Ledet, Keith Frank, Rockin' Dopsie Junior, C.J. Chenier (le fils du King), Tony Delafosse (et ses fils Gino et Tony) Chubby Carrier, et le précosse Chris Ardoin.
Pour plus de détails, je vous conseille de lire les articles de Philippe Sauret dans le mensuel Travel In Blues, en particulier l'article intitulé "le zydeco en mouvement" paru dans le n°27 (juin 1999).

Laissez le bon temps rouler ...

Harry Hypolite (guitare) et 
	  C.J. Chenier (accordéon) C.J. Chenier (accordéon) et 
	  Clifford Alexander (rubboard)
Harry Hypolite (guitare) et
C.J. Chenier (accordéon)
C.J. Chenier (accordéon) et
Clifford Alexander (rubboard)
'Boozoo' Chavis Gino Delafosse
"Boozoo" Chavis
(photo de Guy Benech)
Gino Delafosse
(photo de Guy Benech)




  Début de la page | Plan du site | Page d'accueil |