Mississippi | Le blues à Jackson | Les bluesmen | Les clubs | Farish street | Les lieux blues | Les labels | Tourisme à Jackson |



mur peint Welcome to Jackson - photo internet La ville a été fondée par un canadien français Louis Lefleur au 18ème siècle. Elle est devenue la capitale du Mississippi dès 1817. Elle a été nommée Jackson en l'honneur d'Andrew Jackson, le héros de la guerre de 1812. C'est pourquoi il y a depuis 1972, une statue d'Andrew Jackson devant le City Hall.
Jackson est aujourd'hui une ville de 175.000 habitants (dont 80% d'origine afro-américaine) au sein d'une agglomération de plus de 500 000 habitants.
Le mur peint "Welcome to Jackson" accueille les touristes au 560 E Pearl Street dans le centre de Jackson.

Le blues à Jackson

Living Blues n244 Big City Rhythm and Blues Fevrier 2012 Pour bien mesurer l'importance de Jackson dans l'histoire du blues, on compte pas moins de 13 panneaux du Mississippi blues trail dans la ville (un record !):
Ace records, Alamo theatre and Dorothy Moore, Bobby Rush, Cassandra Wilson, Edwards hotel, Ishmon Bracey, Malaco records, Otis Spann and little Johnny Jones, Queen of hearts, Scott radio service company, Subway lounge / Summers hotel, Trumpet records, the gold coast / cross the river.
La scène blues de Jackson peut s'enorgueillir d'avoir remporté 3 fois l'IBC en 5 ans (Grady Champion en 2010, Mr Sipp en 2014, Eddie Cotton en 2015) !
Living blues a consacré son numéro 244 (août 2016) à la scène blues de Jackson (avec Dorothy Moore et King Edward devant l'alamo sur Farish street en couverture).
Big City Rhythm and Blues a consacré son numéro de Fevrier 2012 à la scène blues de Jackson. Sur la couverture du magazine, on reconnait assis de gauche à droite : Dorothy Moore, Bobby Rush, Pat Brown et debout de gauche à droite : King Edward, Abdul Rasheed, James Evans, Chris Gill, Rick Lewis, Grady Champion, Greg "finger" Taylor, Jimmy King et London Moffett.
La photo a été prise sur Farish street devant Peaches restaurant et l'Alamo theatre.

Central Mississippi blues society

site internet
logo CMBS La Central MS Blues Society a été créée en 2006 par Peggy Brown, Carol Marble et Jesse Robinson. Depuis 2008, elle organise tous les lundis soirs un Blue Monday au Hal & Mal's. Un set acoustique débute à 19h15. Le Blue Monday Band démarre à 20h30 et joue un set. Le second set consiste en une jam réunissant le groupe de base et les musiciens et chanteurs de passage qui ont signé le registre.

Président : Malcolm Shepherd
Vice Président : Pat Brown
Secrétaire: Mike Lilly
Trésorier : Frances Fleming
Coordinateur (musiciens) : Abdul Rasheed
Coordinateur (production) : Keith Collins
Parlementaire : Mike Lilly
Promotion/Publicité : Peggy Brown

Hit the road entertainment

site internet
Peggy Brown et Jenny Mixon - photo internet Hit the road entertainment Le 1er janvier 2017, Peggy Brown et Jenny Mixon ont créé un partenariat avec Hit The Road Entertainment, une agence de réservation d'artistes (booking). Le principe est de proposer des artistes de la scène musicale de Jackson (blues mais pas que...).
Parmi les artistes du catalogue, on trouve Dorothy Moore, King Edward, Eddie Cotton jr, Blue monday band, Subway revue, Fred T, Jontavious Willis, Jamell Richardson ...

radios blues

WMPR 90.1 FM
C'est la radio "blues" à écouter en priorité quand on est à Jackson.

WMPN 91.3 FM
"Highway 61", l'émission de Scott Baretta est diffusée le samedi soir à partir de 23h00. Elle est rediffusée le dimanche à partir de 18h00.

Les bluesmen et blueswomen de Jackson

Sam Myers - photo de Jocelyn Richez Jackson est la ville natale de quelques légendes du blues comme Sam Myers, Otis Spann, Buddy Scott. Y sont nés également Melvin Taylor, Cicero Blake (installés à Chicago), Zac Harmon (installé à Los Angeles) et Millage Gilbert (installé à Kansas city). Encore aujourd'hui, la scène blues de Jackson est très active et d'une richesse exceptionnelle.
C'est dans un club de la ville, le "Saint George Grocery" que Sam Myers rencontra pour la première fois Anson Funderburgh en 1982. Leur association à partir de 1986 fut une grande réussite.
Gary B.B. Coleman (décédé le 14/7/1994), homme clé du label Ichiban pour qui il a notamment enregistré 6 CD, a possédé un magasin de disque à Jackson.

Bobby Rush

Bobby Rush est aujourd'hui l'une des plus grandes stars du milieu du blues. Il a reçu de multiples récompences. Il s'est installé à Jackson au début des années 80.
Bobby Rush - photo de Jocelyn Richez CD :
Making a Decision (LaJam - 1983)
Man Can Give It but He Can't Take It (La Jam - 1990)
I Ain't Studdin' You (Urgent - 1991)
Handy Man (Urgent - 1992)
One Monkey Don't Stop No Show (Waldoxy - 1995)
Wearing It Out (La Jam - 1996)
It's Alright, Vol. 2 (1997)
Lovin' a Big Fat Woman (Waldoxy - 1997)
Rush Hour... Plus (Philadelphia Intl - 1999)
The Best of Bobby Rush (La Jam - 1999)
Hoochie Man (Waldoxy - 2000)
Undercover Lover (Deep Rush - 2003)
Live at Ground Zero DVD + CD (Deep Rush - 2003)
Folkfunk (Deep Rush - 2004)
Night Fishin (Deep Rush - 2005)
Essential Recordings, Volume 1 (Deep Rush - 2006)
Essential Recordings, Volume 2 (Deep Rush - 2006)
Raw (Deep Rush - 2007)
Look at What You Gettin' (Deep Rush - 2008)
Blind Snake (Deep Rush - 2009)
Show You a Good Time (Deep Rush - 2011)
Down in Louisiana (Thirty Tigers - 2013)
Decisions (Silver Talon Records - 2014)
Porcupine Meat (Rounder Records - 2016)
Bobby Rush - photo de Jocelyn Richez

Vidéos :
blues à Chedigny 2009
Chicago Blues Festival 2013
Big Blues Bender 2015 (concert complet)

King Edward

Edward Memphis Antoine (son vrai nom) est né à Rayne en Louisiana dans une famille qui parle le français cajun. Après avoir déménagé à Portland, il s'installa à Chicago pour rejoindre son frère Nolan Struck. Il y resta durant 15 ans et y rencontra notamment Willie Dixon et Mc Kinley Mitchell. Il jouait régulièrement au Checkerboard Lounge avec Buddy Guy, Junior Wells, Lonnie Brooks et au Theresa’s Lounge avec Muddy Waters. Suivant Mc Kinley Mitchell, il déménagea à Jackson en 1975 où il est devenu une pièce maitresse de la scène blues locale.
Il se produit alors régulièrement dans les clubs de Jackson club notamment au Queen of Hearts et au Richard’s Playhouse sur Farish Street. Il a ensuite joué pendant 10 ans au Subway Lounge. Depuis sa fermeture, il se produit tous les lundis soir au Hal and Mal's à Jackson lors de la soirée organisée par la Central Mississippi blues society.
Il était programmé au festival Blues passion de Cognac 2017. Malheureusement, le concert fut annulé.
King Edward - photo de Jocelyn Richez CD :
50 Years Of Blues (2015)
Mississippi Blues Red Hot & Live! (2002) enregistré live au Subway et au Queen of Hearts à Jackson
The History of King Edward (1999)
Brother to Brother (1995) avec son frère Nolan Struck
Genuine Mississippi Blues (1993) compilation comprenant 2 titres de King Edward

Vidéos :
Bring Your Pretty Self Home (clip)
The same thing - 2nd street blues party - Clarksdale MS (2010)
Bring Your Pretty Self Home - Jackson MS (2015) avec Rick Lewis et Abdul Rasheed
I'll play the blues for you - Natchez MS (2010)
The things I used to do - L.D.'s Kitchen - Vicksburg MS (2011)

site officiel

Jesse Robinson

Jesse Robinson est un guitariste / chanteur de blues qui a travaillé avec de nombreux autres musiciens de blues tout au long de sa carrière, y compris Cassandra Wilson, Little Milton, Bobby Rush, Buddy Guy, Junior Wells et d'autres. Le groupe de Robinson a fait la première partie de B.B. King lors de l'ouverture du B.B. King Museum à Indianola et il est maintenant le leader du B.B. King's Blues Band.
Robinson est né à Benton, Mississippi en mai 1944. Il a commencé à jouer de la guitare à l'âge de 6 ans et a joué dans l'église où son père était prédicateur. La famille Robinson a déménagé à Jackson au début des années 1960, exposant Jesse à des musiciens de blues locaux. À partir de l'âge de 16 ans, Robinson a commencé à jouer dans des clubs autour de Jackson avec des groupes dirigés par Sam Myers, Duke Huddleston, Jimmy King et d'autres. Robinson a déménagé à Chicago en 1965 où il a travaillé dans une usine de télévision. Pendant son séjour à Chicago, Robinson a continué à jouer de la musique et a travaillé avec des musiciens locaux dont Buddy Guy, Junior Wells, Freddie King et Magic Sam. Robinson est retourné à Jackson en 1971 où il continue de résider. Pour son retour à Jackson, lui et son groupe jouaient tous les soirs à l'Avalon Court, sur la highway 49. Il a également établi les Blue mondays chez Dorsey en 1978. Robinson a joué avec Little Milton Campbell de 1979 à 1981. Il a ensuite dirigé le groupe de Bobby Rush de 1981 à 1986, tenant la guitare sur les 3 cd de Bobby Rush de la période : Sue, Wearing it out et Gotta have money. En 1987, Robinson a commencé à jouer au Subway Lounge avec son Knee Deep Band. En 1994, Robinson a présenté sa série Blue Mondays au Fields Cafe. En 2008, Robinson a reçu le King Mose Memorial Award aux Jackson Music Awards.
Jesse Robinson - image internet CD :
Stray Star (2013)
Blues Child (2004)
Downhome Christmas in Mississippi (2004)

Vidéos :
interview / biographie
Every Day I Have the Blues - Belhaven Nights festival à Jackson (2012)
Thrill is gone - Belhaven Nights festival à Jackson (2012)

Dorothy Moore

.
Jesse Robinson - image internet CD :
Dorothy Moore Sings the National Anthem (Farish street records - 2003)
Please Come Home For Christmas (Farish street records - 2002)
Gittin' Down Live (Farish street records - 2003)
I'm Doing Alright (Farish street records - 2005)
Awaiting Blues Heart (Farish street records - 2012)
Blues Heart (Farish street records - 2012)

Vidéos :
clip Misty blues (1975)
Misty blues - Clarksdale (2011)

Grady Champion

Grady Champion est né à Canton (à une trentaine de km au nord de Jackson) en 1969 dans une famille nombreuse et très religieuse. Il a curieusement débuté sa carrière professionnelle à la fin des années 90 en tant que rappeur sous le nom de MC Gold, introduisant progressivement du blues dans son rap.
Il a remporté avec son groupe l'International Blues Challenge 2010 à Memphis (représentant la Mississippi Delta Blues Society of Indianola), ce qui lui a donné une notoriété internationale, lui permettant de se produire sur les plus grands festivals de blues américains ainsi qu'en Europe.
Grady Champion - photo de Jocelyn Richez Living blues n232 CD :
Goin' Back Home (Gradyshady - 1998)
Payin' for My Sins (Shanachie - 1999)
2 Days Short of a Week (Shanachie - 2001)
Back in Mississippi: Live at the 930 Blues Cafe (Earwig - 2008)
Dreamin' (GSM Records - 2011)
Shanachie Days (Shanachie - 2012)
Tough Times Don't Last (Grady Shady Music - 2012)
Bootleg Whiskey (Malaco - 2014)

Vidéos :
clip officiel de "Make That Monkey Jump" (2012)
My babe - SPACE à Evanston, IL (2010)

Mr Sipp (Castro Coleman)

Castro Coleman est né à Mac Comb (Mississippi). Il a d'abord joué du godpel avec The Legendary Williams Brothers, The Canton Spirituals, The Pilgrim Jubilees et The True Believers. Il est passé au blues avec succès en 2012, remportant avec son groupe l'International Blues Challenge 2014 à Memphis représentant la Vicksburg Blues Society. Depuis, il a acquis une renommée internationale qui lui permet de tourner notamment en Europe. Il est venu en France en 2017.
Mr Sipp est un excellent chanteur, très fin guitariste et showman hors pair, ce qui lui a permis de remporter de nombreux awards.
Mr Sipp est à la une du magazine Living Blues n°233 (septembre octobre 2014) qui est en fait un guide pour les fans de blues en voyage dans le Mississippi.
Mr Sipp - photo internet Living blues n233 CD :
It's My Guitar (2013)
The Mississippi Blues Child (Malaco Records - 2015)
Knock a Hole in It (Malaco Records - 2017)

Vidéos :
Finale de l'IBC 2014 - Memphis (concert entier)
Big Blues Bender festival - Las Vegas (2016)
Jump The Broom - Amsterdam (2015)
Good Woman - Chicago Blues Festival 2013

Eddie Cotton Jr

Eddie Cotton Jr est un guitariste chanteur né à Clinton, Mississippi (banlieue ouest de Jackson). Il a grandi en jouant et chantant le gospel à l'église et en jouant le blues à la maison, notamment du BB King. Il a étudier la musique à la Jackson State University. Eddie Cotton Jr a remporté l'International Blues Challenge 2015 à Memphis représentant la Vicksburg Blues Society.
Eddie Cotton Jr - photo de Jocelyn Richez CD :
Live at the Alamo Theatre (Proteus Productions - 2000)
Extra (Undadawg Records - 2002)
Live : back at the Alamo Theatre (2008)
Here I Come (DeChamp Records - 2014)
One At A Time (DeChamp Records - 2015)

Vidéos :
I'll Play The Blues For You - Legendary blues cruise (2016)
Thrill is gone - Tournée Européenne 2016 du Chicago Blues Festival à Vienne (Fr)

Dexter Allen

Dexter Allen est né le 10 juillet 1970 à Crystal Springs (au sud de Jackson). Dexter Allen s'est établi à Jackson en 1995. Il fut alors le guitariste leader du groupe de Bobby Rush (jusqu'en 2008) ce qui lui a permis de jouer sur de grandes scènes et dans le monde entier. En 2008, il a démarré sa carrière solo. Allen a remporté le Jackson Music Award de meilleur chanteur de l'année en 2008 puis Jackson Music Award du meilleur "entertainer" (performeur) de l'année 2009. Avec son groupe, il s'est produit dans tous les plus gros festivals de blues US et canadiens, notamment le Chicago Blues Festival et le King Biscuit Blues Festival à Helena, Arkansas.
Dexter Allen - photo de Jocelyn Richez CD :
Bluezin My Way (2008)
Hello Ms. Santa Claus (2009)
Bluezin for Life (2011)
Bluez of My Soul (2014)
Trilogy of My Bluez (2015)

Vidéos :
Put Your Blues On Me - Ground Zero Blues Club, Clarksdale, MS (2017)
clip "Coming Home To Mississippi" (avec Bobby Rush à l'harmonica)
I'm Tired - Amsterdam (2015)

Jackie Bell

Elle chantait régulièrement au 930 Blues club. Elle a d'ailleurs enregistré le titre "930 Blues club" !
En 2006, elle fut programmée au Chicago blues festival en juin puis en juillet, elle a effectué une tournée dans le sud ouest de la France avec notamment Julien Brunetaud et Anthony Stelmaszack.
Jackie Bell - photo de Jocelyn Richez CD : Ms Sweetheart (Yuric records - 2004)

Vidéos :
Down home blues au 930 blues cafe (2011)- avec King Edward à la guitare
Night time is a right time au 930 blues cafe (2010)

Jarekus Singleton

Jarekus Singleton est né le 11/07/1984 à Clinton, Mississippi (banlieue ouest de Jackson). C'est un guitariste / chanteur au style résolument moderne. Au début des années 2010, il a collectionné les récompenses :
- 2013 Best Local Blues Artist par Jackson Free Press.
- 2013 Jackson Music Award for Local Entertainer of the Year.
- 2012 Jackson Music Award for Blues Artist of the Year.
Il a participé à l'International Blues Challenge à Memphis en 2011, 2012, 2013 et 2014 sans jamais gagner. Mais, c'est durant l'IBC 2013 qu'il a tapé dans l'oeil de Bruce Iglauer (patron historique d'Alligator records), qui l'a fait signé et avec qui il a enregistré un CD (Refuse To Lose).
Parralèlement, il s'est produit sur de nombreux festivals US en particulier au Chicago blues festival à plusieurs reprises.
Il est surnommé "The New Face of Blues".
Jarekus Singleton - photo de Jocelyn Richez CD :
Heartfelt (Reakdogmusic, LLC - 2011)
Refuse To Lose (Alligator - 2014)

Vidéos :
Refuse To Lose - Music City Roots Live From The Factory (Nashville - 2015)
Chicago blues festival 2013

Gearshifter (Louis Youngblood)

Louis Youngblood est né à Picayune, Mississippi en 1953 dans une famille de musiciens, notamment son grand père Arzo Youngblood et sa tante Essie Mae Youngblood. La soeur de son grand père Arzo aurait épousé Tommy Johnson. Il a commencé à se produire à Jackson dans les années 70. Mais son activité principale était chauffeur routier, ce qui lui valu son surnom de Gearshifter. Il se produisait alors essentiellement au Queen of Hearts et au Richard's playhouse (sur N Farish street). En 1995, il fut invité au Rootsway roots and blues food festival à Parme en Italie. En 2001, il a chanté "Big road blues" (de Tommy Johnson) lors de l'inauguration de la pierre tombale de Tommy Johnson à Crystal Springs. Suite à cette performance, il fut invité sur de gros festivals, le Sunflower river blues à Clarksdale et le New Orleans jazz and heritage festival puis au Chicago blues festival en 2006. Il fut ensuite programmé régulièrement au King biscuit blues à Helena et au juke joint festival à Clarksdale. Il est apparu dans le film documentaire "We juke up in here" (2012). Pour promouvoir le film, il s'est produit à Genève (Suisse) vec Terry "harmonica" Bean et Jimmy "duck" Holmes. A 63 ans, il a pris sa retraite de chauffeur routier pour se consacrer désormais entièrement à son activité de chanteur guitariste de blues.
Gearshifter (Louis Youngblood) - photo de Jocelyn Richez CD :
Louis "Gearshifter" Youngblood (2017)

Vidéos :
Dock of the Bay - Blues Marathon, Jackson (2011)
Juke Joint Festival - Clarksdale (2012)

JJ Thames

Originaire de Detroit, Michigan, JJ Thames est venue une première fois à Jackson entre 2001 et 2006 où elle a bénéficié du coaching vocal de Patrice Moncell. Après 2 ans à Detroit puis 3 ans à New York, JJ Thames est revenue à Jackson en 2011 avec la ferme intention de percer en tant que chanteuse de blues. Les 2 CD enregistrés pour DeChamp Records en 2014 et 2016 ont été unanimement salués ce qui lui a permis de se révéler et de tourner notamment en Europe.
JJ Thames - photo SouLoBlues CD :
Souled out (2008)
Tell You What I Know (DeChamp Records - 2014)
Raw Sugar (DeChamp Records - 2016)

Vidéos :
I'm Leavin - Banana Peel - Ruiselide, Belgique (2017)
I'd Rather Go Blind - Cafe Verkehrt - Murg, Allemagne (2017)

sa chaine YouTube
son site internet

Pat Brown

Programmée au Chicago blues festival 2012.
Pat Brown - photo de Jocelyn Richez

CD :
Ladies Night (Ace - 1996)
Woman's Thang (Avanti Records - 1998)
Burning Hot and Heavy (Tapna - 2000)
New Tricks (Tapna - 2002)
For Your Information Only (Tapna - 2007)

Abdul Rasheed

Abdul Rasheed est un chanteur bassiste né à Pocahontas, Mississippi, juste 10 miles au nord de Jackson sur la Highway 49. Il se produit tous les lundis soirs lors des blue monday au Hal and Mal's.
Abdul Rasheed - photo de Jocelyn Richez

Videos :
Thats The Way Love Is - Blue Monday au Hal & Mal's, Jackson (2011)
A miracle - Blue Monday au Hal & Mal's, Jackson (2011)
Blue Monday au Hal & Mal's, Jackson (2015)

Meredith Hairston

Meredith Hairston est une super chanteuse locale dans le style Tina Turner.
Meredith Hairston - photo de Jocelyn Richez Elle n'a malheureusement pas d'enregistrement disponible.

Patrice Moncell (1952 - 2015)

Elle est née Patrice Gathright à Meridian, MS en août 1962. Sa riche carrière musicale a débuté à lâge de 4 ans quand elle a commencé à chanter à l'église. Elle excellait aussi bien dans le blues, la soul, le jazz et le gospel. Elle fut choriste de Cassandra Wilson dès la fin des années 70. Elle fut ensuite la chanteuse du groupe The Bluz Boys de 1985 à 2000. Bob Davidson, le trompetiste du groupe disait de Patrice Moncell qu'elle était la Aretha Franklin de Jackson !
Au début des années 2000, elle fut la chanteuse du groupe de Vasti Jackson (Vasti Jackson & Roots Gospel Voices of Mississippi) avec lequel elle a tourné en Europe (Espagne, Suisse, Allemagne et Italie).
En 2011, elle a reçu l'award "Best of Jackson" de la meilleure chanteuse de gospel. Elle a enregistré son unique album solo en 2012 (woman enough), une petite perle produite par Vasti Jackson où elle est notamment accompagnée par Vasti Jackson et Dexter Allen. Sa spectaculaire performance au Chicago blues festival fut très remarquée.
Patrice Moncell - photo de Jocelyn Richez Malheureusement, elle est décédée le 13 juillet 2015 (à 52 ans) à Marrietta en Georgie. Patrice Moncell est enterrée dans sa ville natale (Meridian) au Pleasant Hill Cemetery.

CD : "Woman Enough" (2012)


Vidéos :
Stormy monday - The Subway Lounge, Jackson, MS 2003
Stoop down baby, Let your mama see - Chicago blues festival 2012

Les clubs de blues

Hal and Mal's

200 S commerce street
Hal and Mal's - photo de Jocelyn Richez Le Hal and Mal's accueille tous les lundis soirs le "Blue monday" organisé par la Central Mississippi Blues Society. C'est l'occasion idéale pour aller écouter les meilleurs chanteurs, chanteuses et musiciens locaux.
Il y a également de la musique live les autres soirs de la semaine, pas forcément du blues, ça peut être du folk ou du bluegrass.

Queen of hearts

2243 Martin Luther King drive
extérieur du Queen of hearts - photo de Jocelyn Richez Chellie B Lewis, le boss du Queen of hearts - photo de Jocelyn Richez Le Queen of hearts a ouvert ses portes dans les années 1970. John “Big Bad Smitty” Smith fut le premier musicien à se produire au Queen of Hearts. Ensuite, le propriétaire Chellie B. Lewis programma les groupes de King Edward (Antoine), Cadillac George Harris, Tommy “T. C.” Carter, Norman Clark, et Roosevelt Robinson Jr. De nombreux musiciens se sont produit au Queen of Hearts incluant Sam Myers, McKinley Mitchell, Nolan Struck (frère de King Edward), Johnny Littlejohn, Elmore James Jr, Bobby Rush, ZZ Hill, Little Milton, Dorothy Moore, Lee “Shot” Williams, Abdul Rasheed, George Jackson, Eddie Cotton Jr, Jesse Robinson, Louis “Gearshifter” Youngblood etc...
Chellie B. Lewis a également loué l'appartement au dessus du Queen of Hearts à des musiciens comprenant Sam Myers et Big Bad Smitty.
Pour symboliser l'importance de ce club (pas seulement pour sa longévité), un panneau bleu du Mississippi blues trail a été installé devant le club.

The Iron Horse Grill

320 W Pearl street
The Iron Horse Grill - photo internet Le bâtiment date de 1906 ! Il était à l'abandon depuis 1999 à la suite d'un incendie qui l'avait sévèrement endommagé. 15 ans plus tard, il a été complètement restauré pour devenir un lieu spectaculaire et vaste programmant de la musique live du jeudi au samedi, presque exclusivement du blues.
Il abrite également un musée "Mississippi Music Experience".

site internet

Undergroud 119

119 S President street
Entrée de l'Undergroud 119 - photo internet Abdul Rasheed, Pat Brown, Rick Lewis, King Edward à l'Underground 119 - photo internet Niché au sous-sol d'un bâtiment historique centenaire (Elks Club Building) au cœur du centre-ville de Jackson, Underground 119 présente le meilleur blues du Mississippi toutes les semaines du jeudi au samedi.

site internet

Frank Jones Corner

303 N Farish street
Frank Jones Corner - photo internet Le Frank Jones Corner se trouve à l'emplacement du défunt Fields cafe.

site internet

Johnny T's Bistro & Blues

538 N Farish street
Johnny T's Bistro & Blues Johnny T's Bistro & Blues se trouve à l'emplacement du fameux Crystal palace ballroom. Il a ouvert ses portes en juillet 2015. C'est un lieu vast e et assez classe.
Comme le veut le mythe, Johnny T était un joueur de blues du début des années 1900 qui venait du légendaire carrefour du sud des États-Unis. Il apparaissait dans sa Cadillac flambant neuve pour des représentations d'une nuit seulement dans les juke joints locaux. Johnny T jouait jusqu'au lever du soleil, électrisant les foules et apportant leur énergie à des niveaux jamais vus auparavant, pour disparaître mystérieusement au petit matin, laissant derrière lui un instrument solitaire signé ... Johnny T.

site internet

930 Blues club - fermé

930 congress street
930 Blues Cafe - photo de Jocelyn Richez 930 Blues Cafe - photo de Jocelyn Richez Isaac Bird Jr (un avocat noir originaire d'Indianola) a ouvert le club en 2002 dans une maison de deux étage datant de 1903 pour promouvoir le blues dans le Mississippi. On trouvait au rez de chausée un restaurant spécialisé en soul food et à l'étage : le club de blues. L'endoit était parfaitement décoré avec divers objets anciens et des photos de musiciens locaux. Le club est rapidement devenu un haut lieu du blues à Jackson programmant du blues 6 soirs sur 7 (fermeture le lundi), notamment les vedettes locales comme King Edward et Jackie Bell mais aussi Bobby Rush, Eddie Cotton jr, Sam Myers avec Anson Funderburgh, etc...
Le pianiste Ironic Board Sam (Moore) avait l'habitude de s'y produire à l'heure du déjeuner.
Malheureusement, le club est définitivement fermé (à priori depuis 2014).

Vidéos :
Jackie Bell et King Edward au 930 blues cafe (2011) (Down home blues)
Jackie Bell au 930 blues cafe (2010) (Night time is a right time)

Subway lounge (Summers hotel) - rasé

619 W Pearl street à Adams street
subway lounge - photo internet Pendant la ségrégation,beaucoup de musiciens noirs de passage à Jackson séjournaient au Summers hôtel (ouvert en 1944 par WJ Summers). En 1966, Summers a ouvert un club - le Subway Lounge - localisé au sous-sol du Summers Hotel. Si à l'origine (en 1966), le Subway Lounge était un club de jazz, il devint un club de blues en 1986 s'imposa comme un lieu incontournable du blues à Jackson. Il était ouvert tous les vendredis et samedis soir (de minuit à 4h00). Ce sont presque exclusivement les groupes locaux qui s'y produisaient. Cela dura jusqu'en 2004 quand le Summers hôtel fut rasé.
Le panneau du Mississippi Blues Trail se trouve là où se situait le Bâtiment disparu.
Certains passages du film "Last of the Mississippi Jukes" ont été tournés au Subway Lounge en 2002.
Pour comprendre l'importance du Subway lounge dans le paysage blues de Jackson, des musiciens qui se produisaient régulièrement au Subway lounge ont créé The Subway Revue Band. Le groupe comprend Lonn’e George, Pat Brown, Abdul Rasheed, London Moffett, Anthony Thomas, Rick Lewis, Josh Brown, James Evans, ainsi que Jimmy King (qui était propiétaire et manager du Subway Lounge) comme chanteur.

Autres clubs

Martin's restaurant and bar - photo de Jocelyn Richez Duling Hall - 622 Duling avenue
Club Me and U Entertainement Complex - 820 Cooper road
The yellow scarf - 741 Harris street, Suite E
Center stage of MS - 1625 E County Line road
Fenian’s Pub - 901 E Fortification street
Martin’s - 214 S State street
Ole Tavern - 416 George Street

Farish street
Farish street - photo de Jocelyn Richez Farish street - projet de réhabilitation - photo de Jocelyn Richez Durant la première moitié du 20ème siècle, Farish street était à Jackson ce que Beale street était à Memphis. C'était l'artère centrale du quartier noir très animée où on trouvait les bars, les clubs et de nombreux commerces.
J'écris cela au passé car à partir des années 70, la rue a connu un important déclin, l'activité a progressivement disparu, tous les bâtiment ont été abandonnés. Compte tenu de l'aspect historique de l'endroit, il y a eu une tentative de réhabilitation et de dynamisation de la part de la ville. Malgré les efforts réalisés (trottoir neuf, walk of fame, panneaux blues, restauration de l'alamo...) force est de constater que le resultat est très mitigé. La plupart des bâtiments restent à l'abandon, la rue est quasi déserte, rares sont les touristes qui s'y aventurent, on y croise surtout des mendiants qui ont besoin d'argent pour se payer leur drogue ce qui peut les rendre agressifs.
Outre l'Alamo theatre, les principaux commerces en activité sur la rue sont les restaurants Peaches (327 N Farish) et Big Apple Inn (509 N Farish) ainsi que les clubs Frank Jones Corner (303 N Farish) et Johnny T's Bistro and blues (538 N Farish).

site de Farish street project

Alamo theatre

333 N Farish street
alamo theatre - photo de Jocelyn Richez alamo theatre - photo de Jocelyn Richez L'alamo theatre a ouvert sur Farish street en 1949. La salle servait aussi bien de cinéma que de salle de concert. Dans les années 50, de nombreuses stars du jazz et du blues s'y sont produites : Nat king Cole, Cab Calloway, Louis Jordan, Elmore James etc...
L'Alamo ferma ses portes en 1960. Il est resté fermé jusqu'en 1992.
Une restauration communautaire est survenue dans l'espoir de faire revivre le quartier. L'extérieur était encore en état correct, par conséquent, il fut facilement restauré. Par contre, l'intérieur était en ruines. Rien ne pourrait être sauvé. La restauration a décidé de partir de zéro et de restaurer à l'intérieur son style Art déco d'origine. Il a fallu plus de deux ans pour terminer le projet et le théâtre a rouvert ses portes en 1997. Il accueille maintenant toutes les formes d'art, de musique, de danse et de théâtre.

Walk of fame

Farish street
La ville de Jackson a installé sur les trottoir de Farish quelques plaques à l'honneur des musiciens qui ont marqué la scène blues locale et l'histoire du blues. Sont à l'honneur, Dorothy Moore, Sam Myers, Sonny boy Williamson II, BB King.
Dorothy Moore - photo de Jocelyn Richez Sam Myers - photo de Jocelyn Richez Sonny boy Williamson - photo de Jocelyn Richez      

Trumpet Records

309 N Farish street
Trumpet records - photo de Jocelyn Richez Trumpet records - photo de Jocelyn Richez Trumpet Records fut le premier label de disques du Mississippi a atteindre une stature nationale de par sa distribution, ses ventes, ses programmations radios et sa promotion. A l'origine, Willard et Lilian Mac Murry avaient ouvert un magasin de disques au 309 N Farish street. En 1950, ils ont transformé l'arrière salle en studio d'enregistrement. Les premiers enregistrements de légendes du Mississippi blues comme Sonny Boy Williamson II (Rice Miller), Elmore James et Willie Love sont apparus sur Trumpet records en 1951.
Sonny Boy Williamson II a enregistré 11 disques pour Trumpet entre 1951 et 1955, date d'arrêt des activités du label. Sonny Boy Williamson II habitait non loin de là au 507 1/2 N Farish street.

Ace Records

241 N Farish street
Ace records - photo de Jocelyn Richez Ace Records a été fondé par Johnny Vincent en 1955. Dans les années 50 et 60, Ace Records fut le label du Mississippi qui a obtenu le plus de succès. Son catalogue comprenait des artistes comme Arthur Crudup, Sam Myers, King Edward, Pat Brown et Willie Clayton. Le label s'est ensuite établi au 209 West Capitol street où se trouve le panneau bleu du Mississippi blues trail.

HC Speir phonograph company

225 N Farish street puis 111 North Farish Street
Henry C Speir a ouvert son magasin de musique à Jackson en 1925, vendant des instruments de musique, des disques et des partitions. Speir possédait également du matériel d'enregistrement dans ses locaux. Au cours d'une période de 15 ans à partir de 1925, Speir est devenu l'un des personnages clés pour assurer que l'héritage de la musique country blues a survécu. Agissant en tant que découvreur de talents à travers le Mississippi et d'autres États du Sud, Speir était directement ou indirectement responsable de l'enregistrement de certains des plus grands artistes blues. Parmi les artistes qu'il a présentés, on compte Charley Patton, Tommy Johnson, Skip James, Ishmon Bracey, Kokomo Arnold, Bo Carter, les Mississipi Sheiks, le Mississippi Jook Band et Lucille Bogan. Il est presque certain que l'enregistrement d'essai de Robert Johnson a été fait au magasin de Speir. Speir a certainement recommandé Johnson à ARC, ce qui a permis à Johnson d'enregistrer tout son répertoire en deux sessions en 1936 et en 1937.
1176/5000 Travaillant souvent sur le bouche à oreille, Speir partait à la recherche d'artistes et s'il les jugeait assez bons, il les invitait à son magasin pour enregistrer un "test". Il envoyait alors ces équivalents de démos modernes aux maisons de disques. À l'occasion, des artistes se présentaient au magasin avec d'autres artistes comme accompagnateurs, et ceux-ci pouvaient à leur tour se faire enregistrer. La réputation de Speir devint telle que les maisons de disques telles que Columbia, Okeh, Paramount et Vocalion remettaient rarement en question son jugement et n'avaient même pas besoin d'une démo, enregistrant des artistes uniquement sur la recommandation de Speir.
HC Speir phonograph company En 1942, un incendie détruisit une partie du magasin de Speir et détruisit la plupart des documents sur papier des artistes qu'il avait découverts et enregistrés. Ce fut une tragédie qu'une telle ressource inestimable sur l'histoire du country blues soit perdue. Après l'incendie, Speir abandonna la musique et s'installa dans l'immobilier. La perte pour l'industrie de la musique était énorme, non seulement pour le blues, mais aussi pour le jazz et la musique country auxquels il avait également apporté une grande contribution. H C Speirs est décédé en 1972 à l'âge de 76 ans.

Crystal Palace Ballroom

538 N Farish street
Le Crystal Palace Ballroom était la boîte de nuit la plus célèbre de Farish Street pendant les années 1930 et au début des années 1940, accueillant des artistes de renom, dont Duke Ellington, Cab Calloway, Louis Armstrong, Count Basie et Fats Waller.
Crystal Palace 1979 Crystal Palace 2017 A la fin de 1942, le Crystal Palace a été transformé en USO service club. Puis de 1951 à 2003, le bâtiment a abrité une pharmacie Harmon's Drug Store tenue par George Harmon. Le fils de George Harmon, Zac est devenu est bluesman célèbre basé à Los Angeles qui a remporté l'International Blues Challenge à Memphis. Zac Harmon, né à la fin des années 1950, se souvient avoir vu des artistes de blues jouer dans Farish Street quand il était petit. Il a ensuite joué dans les groupes de Dorothy Moore et Sam Myers, et a enseigné à un jeune Eddie Cotton Jr à jouer de la guitare au YMCA de Farish Street.
Le bâtiment est ensuite devenu le Birdland, un club de hip-hop. C'est enfin devenu le Johnny T's Bistro & Blues, un restaurant qui programme du blues. La boucle est bouclée !

Peaches cafe and restaurant

327 N Farish street
Peaches cafe - photo de Jocelyn Richez Willora Peaches Ephram et son fils Roderick Ephram - photo internet Quand je suis passé sur Farish street, le Peaches cafe and restaurant était le seul bar restaurant en activité sur la rue.
A l'origine, Willora “Peaches” Ephram surnommée a ouvert le restaurant en 1961. C'est devenu LA référence en matière de soul food à Jackson. Il est toujours resté ouvert depuis. Aujourd'hui, c'est son fils Roderick Ephram qui est à la tête du restaurant.
Il faut savoir que durant la lutte pour les droits civils, les leaders du mouvement avaient l'habitude de venir manger chez Peaches.
Plus récemment, le président Barack Obama a fait un arrêt au restaurant Peaches lors de son voyage à Jackson lors de la campagne électorale.

vidéo sur Peaches restaurant (avec Jesse Robinson)

Big Apple Inn

509 N Farish street
Big Apple Inn - photo de Jocelyn Richez Big Apple Inn est une affaire familiale installée sur Farish street depuis 1939 ! Juan "Big John" Mora, est venu à Jackson au milieu des années 1930 en provenance de Mexico et il a commencé à vendre des tamales chauds au coin des rues Hamilton et Farish. A son apogée, Big Apple Inn était un centre communautaire vendant des sandwichs à la saucisse fumée, des sandwichs à l'oreille de porc et des tamales. Gino Lee (l'actuel propriétaire) représente la 4ème génération à diriger le restaurant. Aujourd'hui encore, la spécialité du Big Apple Inn reste les sandwichs à l'oreille de porc. Certains font des km pour venir en déguster ici !
Sonny Boy Williamson II habitait dans un appartement situé au dessus du Big Apple Inn (au 507 1/2 Farish street). Aujourd'hui, l'escalier pour monter à l'étage est accéssible de l'extérieur pour l'appartement est à l'abandon depuis des décennies, tout est complètement dévasté, les carreaux sont cassés... triste spectacle !
Medgar Evers avait son bureau dans le local voisin (au 507 Farish street).

Excellente vidéo sur Big Apple Inn (avec Bobby Rush, Jesse Robinson)

Lieux liés au blues

King Edward hotel

235 W capitol street
King Edward hotel - photo de Jocelyn Richez Le King Edward hotel a été construit en 1923. Il s'appelait alors simplement Edwards hotel. Okeh records avait pris une chambre dans cet hôtel en 1930 pour enregistrer des artiste de blues et de gospel. Ils y ont enregistré Bo Carter, Charlie McCoy, Slim Duckett et Pig Norwood, Elder Curry, the Mississippi Sheiks, etc...
Parallèlement, des artistes importants comme Houston Stackhouse, Robert Nighthawk et les Mississippi Sheiks se sont produit dans l'hôtel.
En 1954, l'hotel fut racheté par l'homme d'affaire R.E. "Dumas" Milner. Il renova l'hôtel, le rebaptisant the King Edward Hotel. Mais l'hôtel ferma en 1967 après un long déclin. Le bâtiment est resté à l'abandon pendant plus de 40 ans avant d'être finalement sauvé et transformé en palace ! Il est aujourd'hui connu sous le nom de Hilton Garden Inn Jackson qui a ouvert en décembre 2009 après 2 ans de travaux.

tombes de bluesmen

tombe Ishman Bracey - photo site http://www.thedeepblues.com/ tombe de Willie Love - photo site http://www.killerblues.net/ Garden memorial park cemetery - 8001 US 49, Jackson, MS :
McKinley Mitchell (25/12/1934 - 18/01/1986), Dave Clark (06/03/1909 - 22/07/1995)

Willow park cemetery - Hattiesburg street, Jackson, MS :
Reverend Ishman Bracey (09/01/1901 - 12/02/1970)

Elmwood Cemetery - 2202 Decatur Street, Jackson, MS :
Willie Love (04/11/1906 - 19/08/1953)

Mississippi Musicians Hall of Fame

aéroport international Medgar Evers - 100 International Drive
Mississippi Musicians Hall of Fame - photo internet Le musée fonctionne en collaboration avec le Music Heritage Restaurant en face du magasin de souvenirs. Il est ouvert tous les jours et gratuit. On estime qu'il voit passer 60.000 visiteurs par an.

site internet

Bama record shop

2618 Bailey Ave
Record shop - photo de Jocelyn Richez Bama’s Record Shop fut pendant plus de 20 ans le meilleur endroit de Jackson pour acheter des disques de blues, soul, gospel, jazz, R&B et rap. Le magasin de disques de James Bennett et Willie Mae "Bama" Lewis s'appelait BIP Records. Il contient toujours une quantité considérable de disques vinyl dont certains sont extrèmement rares.

Maison de Johnnie Temple

905 Ann Banks Street
Maison de Johnnie Temple - photo de Jocelyn Richez La maison derrière le club "Queen of Hearts" au 905 Ann Banks Street était la propriété du chanteur-guitariste de blues Johnnie Temple (1905-1968), qui l'a occupée dans les années 1960. Il avait été un artiste populaire à Chicago dans les années 1930 et 1940. La maison de Johnnie Temple était un lieu de rencontre populaire pour Elmore James, Sonny Boy Williamson No. 2, et d'autres musiciens. La maison était autrefois occupée par le beau-père de Temple, la guitariste Lucine "Slim" Duckett, qui enregistra à Jackson pour le label Okeh en 1930. Tommy Johnson, Skip James et Sam Myers étaient parmi les autres artistes de blues connus qui sont restés avec la famille Duckett / Temple dans Jackson.

Labels

Malaco records (soul, gospel et blues)

3023 W. Northside Drive
Malaco records - photo de Jocelyn Richez Malaco a été fondé en 1962 par Tommy Couch et Mitchell Malouf, c'était initialement une agence de réservation d'artistes. En 1967, la société a ouvert un studio d'enregistrement qui est devenu le domicile du label. Malaco est surtout spécialisé dans le gospel et le soul-blues. Son catalogue comporte des artistes de premier plan comme Little Milton, Bobby "blue" Bland, Denise LaSalle, Johnnie Taylor, Bobby Rush, Tyronne Davis, Willie Clayton, Latimore, ZZ Hill, Marvin Sease, Mel Waiters, Ernie Johnson, Artie "blues boy" White, Cicero Blake, et quelques têtes d'affiche de la scène blues actuelle de Jackson : Mr Sipp, Grady Champion et JJ Thames.
Malaco music group a été créé en 1997.
Le 15 acril 2011, une tornade a détruit sévèrement les bâtiments et le studio du 3023 West Northside Drive qui ont depuis été reconstruits. Heureusement, les bandes master qui étaient dans un bâtiment adjacent en béton étaient intactes. Le nouveau bâtiment a ouvert en 2012.

site internet Malaco music group
site internet studio Malaco

Farish street records of Mississippi

CD du label Farish street records est le label créé par Dorothy Moore en 2002. Il rend hommage à Farish strret, une rue qui a marqué l'histoire du blues (voir ci-dessus), mais aussi une rue où elle a grandi et où elle a fait ses début à l'Alamo theatre.

site internet

Festivals blues

Jackson Rhythm and Blues festival

Jackson convention complex - 609 W Woodrow Wilson avenue
Jackson Rhythm and Blues festival Le Jackson Rhythm and Blues festival est un gros festival annuel qui se déroule mi-août sur une journée (samedi). Evidement, la programmation déborde largement du cadre du blues et pour donner un autre de grandeur, le ticket d'entrée pour le festival 2017 était de 65 dollars !
En 2018, ils prévoient 30 concerts sur 5 scènes et sur 2 jours.

site internet

Mississippi blues marathon

Mississippi blues marathon Le Mississippi blues marathon se déroule en janvier dans le centre ville de Jackson. Le festival associe le blues et la course à pied. Il se déroule en parallèle d'un marathon et un semi-marathon. Il y a de la musique avant, pendant et après la course. Le festival inclue les principaux clubs de la ville : Fenian’s Pub, Hal & Mal’s, Iron Horse Grill, Martin’s, Ole Tavern, Underground 119, Johnny T’s Bistro and Blues.

site internet

Tourisme à Jackson

capitole du Mississippi

400 High street
capitole - photo de Jocelyn Richez dome du capitole - photo de Amber-Helsel Le capitole du Mississippi fut construit en 1901 par l'architecte Cass Gilbert. Entre 1979 et 1983, il a fait l'objet d'une rénovation complète. Le bâtiment est magnifique (notamment le dome) et mérite vraiment une visite. Ne ratez pas l'aigle de 2,4 m de haut et 4,6 m de large s'élève au-dessus du dôme, fait de cuivre massif et doré à la feuille d'or. Justement, des visites guidées sont proposées gratuitement en semaine à 9h30, 11h00, 13h00 et 14h30. Les visites de groupes et d'écoles sont possibles sur réservation.
Pour planifier une visite, contactez le service des visiteurs du Mississippi State Capitol au (601) 359-3114 ou envoyer un mail à tours@house.ms.gov.

La maison du gouverneur du Mississippi

300 E Capitol street
maison du gouverneur - photo de Jocelyn Richez Ce manoir situé dans le centre-ville de Jackson est la résidence officielle du gouverneur du Mississippi. Achevé en 1841 selon un projet de l'architecte d'état William Nichols, il est la deuxième plus ancienne résidence de gouverneur en activité dans la nation, et un exemple éminent de l'architecture néo-grecque. Il a été désigné monument historique (National Historic Landmark) en 1975 puis Mississippi Landmark en 1985. La maison servit de quartier général à Sherman pendant la guerre de Sécession.

City Hall / statue d'Andrew Jackson

219 S President street
City Hall - photo de Jocelyn Richez La bâtiment a été construit en 1846 et 1847. Il fut utilisé comme hôpital pour les soldats unionistes et confédérés pendant la guerre de secession. Ce bâtiment a eu la chance d'être épargné lors des 3 incendits qui ont détruit la ville. Le bâtiment a été entièrement rénové en 1963-64.
La ville a été nommée Jackson en l'honneur d'Andrew Jackson, le héros de la guerre de 1812 et 7ème président des USA (1829 - 1837). C'est pourquoi il y a depuis 1972, une statue d'Andrew Jackson devant le City Hall.

Maison de Medgar Evers

2332 Margaret W Alexander Drive
Maison de Medgar Evers - photo de j baughn mdah Medgar Wiley Evers était un militant noir américain, défenseur des droits de l'homme et membre de la National Association for the Advancement of Colored People. Il fut assassiné le 12 juin 1963 par un suprémaciste blanc membre du Ku Klux Klan.
La maison de Medgar Evers, lieu de son assassinat, est aujourd'hui un musée.
En tant qu'ancien combattant, Evers fut enterré avec les honneurs militaires au cimetière national d'Arlington.
En décembre 2004, le conseil municipal de Jackson change le nom de l'aéroport de la ville en aéroport international Jackson-Medgar Wiley Evers en son honneur.

Statue de Medgar Evers

4215 Medgar Evers Boulevard
statue de Medgar Evers - photo internet Le 28 juin 1992, la ville de Jackson érige une statue en l'honneur de Medgar Evers devant la bibliothèque Medgar Evers library sur Medgar Evers boulevard.



  Début de la page | Plan du site | Page d'accueil |