Le jazz à la Nouvelle Orléans


Holiday Inn Avant d'être une ville importante sur la carte du blues, la Nouvelle Orléans fut d'abord et avant tout un haut lieu du jazz. Dès le début du 20ème siècle, les orchestres de ragtime et de dixieland se sont multiplié dans le vieux carré et à Storyville où la vie nocturne était très intense et où les clubs étaient très nombreux. La Nouvelle Orléans fut le fief de jazzmen célèbres comme Jelly Roll Morton et surtout Louis Armstrong, qui a grandi à Storyville. La ville fut également réputée pour ses pianistes tels Champion Jack Dupree et Cousin Joe.
Mur peint monumental de l'hôtel Holiday Inn au 330 Loyola avenue, on est bien au pays du jazz !


Préservation Hall
726, St Peter street

Preservation Hall Lieu mythique du jazz situé au coeur du quartier français, il est le voisin du fameux restaurant Pat O'Brien's. Même si aujourd'hui, le Preservation Hall peut ressembler à un piège à touristes, cela reste un lieu chargé d'histoire qui a conservé son décor rustique et où l'on peut écouter du jazz traditionnel.
On peut aussi écouter du jazz traditionnel au Can Can Cafe, 340 Bourbon street.
L'entrée vétuste du fameux Préservation Hall

Parc Louis Armstrong
Parc Louis Armstrong Le parc Louis Armstrong est situé en bordure du quartier français à l'endroit du fameux Congo square. Le parc qui avait mauvaise réputation a été rebaptisé ainsi en hommage au célèbre trompettiste qui a grandi dans le quartier. L'entrée est située dans le prolongement de St Ann street. On y trouve la statue de Louis Armstrong et le buste de Sydney Bechet, également le municipal auditorium et le Mahalia Jackson Theater.
Parc Louis Armstrong

A part cela, le parc n'a rien d'exceptionnel. Attention, le parc est bordé de quartiers noirs dangereux.

statue de Louis Armstrong buste de Sydney Bechet
La statue de Louis Armstrong Le buste de Sydney Bechet




  Début de la page | Plan du site | Page d'accueil |