Les tombes de Robert Johnson


Robert Johnson est la seule personne à ma connaissance à posséder deux tombes. Quelle est la bonne ? mystère... un de plus autour de ce musicien de légende dont la vie et la mort sont déjà parsemées d'énigmes.
Les 2 sites, distants d’environ 5 miles sont très proches du lieu du juke-joint où il aurait été empoisonné: le "Three Fork" entre Quito et Morgan city. Le fameux juke-joint n'existe plus aujourd'hui mais il en existerait une réplique à Quito. Attention, il n'y a aucune indication sur place pour trouver les deux sites qui sont en pleine cambrousse. Pour ceux qui veulent s'y rendre, bon courage! et ne vous attendez pas à y rencontrer des cars de touristes.


Certains considèrent que le fait qu'il ait été enterré plus ou moins au bord de la Highway 7 (c'est le cas des deux sites) est une réponse à la chanson "Me and the devil blues":
"You may bury my body down the highway side / So my old evil spirit can catch a greyhound bus and ride".




En arrivant à Morgan City en venant d'Itta Bena et Quito (direction Nord -Sud), il faut prendre une petite route qui va vers la gauche. Après une centaine de mètres, on trouve la Mount Zion Baptist Church et la tombe de Robert Johnson.



L’imposant monument fut payé par Columbia Record. On peut y lire la liste des 29 titres officiellement enregistrés par Robert Johnson ainsi qu’une rapide biographie.

Pour information, le texte écrit sur le monoment:
ROBERT JOHNSON "king of the delta blues singers" his music struck a chord that continues to resonate. His blues addressed generations he would never know and made poetry of his visions and fears. Born in Hazlehurst, Copiah county. The recording career and brief transit of Robert Johnson left an enormous legacy to american music. Preserved for the ages by the colombia recording company, the body of his work is considered to be among the most powerful of its kind. A haunting and lyrical portrait of the human spirit.

Quand j’y suis passé, j’ai malheureusement constaté que le médaillon avait disparu, vraisemblablement volé.

photo de Tom Rankin
 

  Début de la page | Site de Morgan city | Site de Quito | Le delta |




En arrivant à Quito en venant d'Itta Bena (direction Nord -Sud), il faut prendre un petit chemin de terre sur la droite. Si ma mémoire est bonne, il y a une sorte de ferme et juste derrière: la Payne Chapel.


C'est justement à proximité de la Payne Chapel que l'on trouve la tombe de Robert Johnson
il s’agit d’une simple pierre posée par terre sur laquelle sont gravées une guitare et une clé de sol. Quand j’y suis passé, il y avait des fleurs et quelques médiators sans doute déposés par des fans comme moi.

Une photo de cette tombe a été publiée dans l’excellent livre "la route du blues". Pour la petite histoire, le corps de Robert Johnson y aurait été transféré peu de temps après l’enterrement à Morgan City par sa sœur. La pierre fut offerte au début des années 90 par le groupe de rock "the tombstones" qui avait pris connaissance de la polémique en lisant un article du fameux magazine "living blues".




  Début de la page | Plan du site | Page d'accueil |