Le blues à New Orléans

Le jazz à New Orléans

Les musiciens de rue

Le quartier français

Le vaudou

Les attractions touristiques


La ville fondée en 1718 par Jean Baptiste Le Mayne de Bienville fut baptisé Nouvelle Orléans en l'honneur du régent de France (le duc d'Orléans). C'est en 1722 que Adrien de Pauger trace les plans de ce qui reste encore aujourd'hui le cur de la ville: le vieux carré. La cité portuaire fut alors nommée capitale de la Louisiane. La ville fut cédée secrètement aux espagnols en 1762. Elle redevint française en 1800 mais Napoléon la vendra définitivement aux Etats Unis en 1803.
La Nouvelle Orléans est une ville cosmopolite et multi-culturelle ce qu'on retrouve évidemment dans la musique (très métissée) mais également dans la cuisine où l'on ressent les influences françaises (les fameux beignets !), acadiennes et créoles notamment (jambalaya, gombo, fruits de mer en général et bien sûr la sauce piquante). Pas de problème à la Nouvelle Orléans pour éviter l'infâme hamburger au ketchup. N'hésitez pas à goûter de l'alligator, quand il est bien cuisiné (ce n'est pas le cas partout) c'est assez bon.
La Nouvelle Orléans est une ville qui aime faire la fête. La plus célèbre dure 3 semaines et attire des visiteurs du monde entier: c'est le fameux carnaval du mardi gras où des parades extravagantes, et toutes sortes de festivités plus ou moins débridées envahissent les rues de la ville. Autres festivals d'envergure, le "New Orleans Jazz and Heritage Festival" qui dure une dizaine de jours fin avril et qui attirent des milliers de musiciens des 4 coins des Etats Unis (dans des styles assez divers), le "Tennessee Williams Literary Festival" (21-24 mars) et le "Gumbo Festival" (11-12 octobre).
Si aujourd'hui, la Nouvelle Orléans n'est plus la capitale de la Louisiane, elle en reste la ville la plus importante et la plus peuplée avec ses 650000 habitants, noirs en majorité.




  Début de la page | Plan du site | Page d'accueil |